Route du Rhum

Réservation Hôtels

Date d’arrivée : Ile / Ville :  
Date de départ : Go

Vous êtes ici : Antilles : Dossier Thématique

Route du Rhum : La légende

De Saint-Malo,la Route du Rhum met le Cap sur Pointe à Pitre. 50 bateaux au départ, 10 000 personnes pour assister à la sortie des écluses et un million de spectateurs le long des côtes entre le Cap Fréhel et la pointe du Groin, voilà pour les chiffres. Presses, radios, télévisions nationales et venues des quatre coins de la planète voilà pour la couverture médiatique d’un évènement au rayonnement international. En mer, pendant la traversée transatlantique, une émotion reste intacte grâce aux liaisons satellitaires avec les skippers. De grands moments d’images et de son. A l’arrivée, plus de 50 000 spectateurs et une ville en fête. La route du Rhum est une course mythique.

Portrait d’une légende.
1978, Guadeloupe. Comme d’habitude à l’heure de son couchant, le soleil fait scintiller la mer et, à son fronton, nappe d’or les grands bâtiments de l’usine Darboussier, à deux pas de la Darse de Pointe à Pitre. Dans l’un des bureaux de cette imposante rhumerie, aujourd’hui disparue, deux hommes : Monsieur Claverie père, directeur de la distillerie, et Michel Etevenon, qui mettent la touche finale à une idée géniale et inédite. L’objet de leur discussion passionnée ? Inventer une transat française capable de rivaliser d’intérêt avec toutes les autres transats, alors anglaises. Elle partirait de France, l’hiver, pour arriver sous le soleil des Antilles, en Guadeloupe. La Route du Rhum est née. Un nom auréolé de rêves pour le public mais une course des plus difficiles pour les skippers qui savent qu’un départ de France au mois de novembre sous-entend des conditions de gros temps. Et tous les quatre ans, chacune des éditions « du Rhum » l’a prouvé. Avaries, casses, abandons et chavirages sont légion durant la première semaine de la traversée.

Passer du froid hivernal de la métropole à la douceur climatique de l’archipel guadeloupéen a un prix et tous les concurrents le savent. Seuls 30 à 35 % d’entre eux franchiront la ligne d’arrivée au terme d’alliances souvent limites entre les vents et les skippers, où bateaux et capitaines seront mis à rude épreuve. Ces conditions extrêmes font de la Route du Rhum, dès sa première édition, une légende que les grands noms de la voile signeront au fil de années. Myke Birch, Michel Malinovsky, Florence Arthaud, Marc Pajot, Loïc Perron, Laurent Bourgnon, Hellen McArthur, Claude Thélier…et autres challengers qui méritent le respect.

La Route du Rhum : un nom et une entreprise.

Devenue adulte et reconnue comme une transat prestigieuse la Route du Rhum négocie en 2003 la valeur de son incontestable notoriété. Mise en vente, elle est rachetée en 2004 par le télégramme de Brest, lequel confie l’organisation de la course à la société Pen Duick créée par Eric Tabarly et gérée depuis sa disparition en mer par sa femme Jacqueline, Martiniquaise. Exit le frisson de peur des actionnaires français, « Le Rhum » restera bel et bien l’une des plus belles légendes nationales et point n’est question qu’elle parte ailleurs. Soulagement de concert en Guadeloupe, dont le patrimoine sportif, culturel et économique s’est enrichi de l’évènement.
Les concurrents doivent se plier au règlement draconien de la course établi par Pen Duick, la société organisatrice et supporter le poids d’un engagement financier très lourd. La complexité de l’organisation et la gestion de l’évènement coûtent cher à l’entreprise Route du Rhum, aussi vend-elle le rêve au prix fort mais ce prix est celui d’une légende.

Un enjeu pour la Guadeloupe

L’île aux belles eaux s’est toujours investie dans la Route du Rhum en organisant la fête d’arrivée et de nombreuses manifestations commerciales et promotionnelles pour le bonheur du public guadeloupéen qui se fidélise de plus en plus à chaque course. Ainsi « le Rhum » est-il entré à part entière dans le patrimoine de la Guadeloupe. Parmi les bateaux sponsorisés, un géant de 60 pieds, catégorie reine de la course, double vainqueur de la Route du Rhum et toujours détenteur du record de la traversée du Rhum en 1998 avec Laurent Bourgnon en douze jours et huit heures. L’ex Primagaz est rebaptisé Région Guadeloupe, terre de Passion.

    Palmarès :
  • 2002 : Classe Imoca, Hellen McArthur sur King Fischer : 13 jours, 13 heures, 31 minutes
  • Classe Orma, Michel Desjoyaux sur Géant : 13 jours, 7 heures, 53 minutes
  • 1998 : Laurent Bourgnon sur Primagaz : 12 jours, 8 heures, 41 minutes
  • 1994 : Laurent Bourgnon sur Primagaz : 14 jours, 6 heures, 28 minutes
  • 1990 : Florence Arthaud sur Groupe Pierre 1er : 14 jours, 8 minutes et 28 secondes
  • 1986 : Philippe Poupon sur Fleury Michon VIII : 14 jours, 15 heures, 57 minutes
  • 1982 : Marc Pajot sur Elf Aquitaine : 18 jours, 1 heure, 38 minutes
  • 1978 : Myke Birch sur Olympus Photo : 23 jours, 6 heures, 59 minutes.

Rechercher

Rechercher dans le site

Newsletter

Météo

Guadeloupe
30 °C

Les iles du Nord
26 °C

Martinique
30 °C

Sainte-Lucie
30 °C

Toutes les iles